L'histoire du territoire des Vans en Cévennes, Ardèche

Retour

Une Histoire

Les premières traces de présence humaine dans la région des Vans remontent à la période préhistorique. Plus tard, l’époque gallo-romaine laisse également son empreinte grâce à ladite « voie romaine » qui correspond à une partie du tracé actuel du GR4 de Peyre.


Les Vans n’apparaît en tant que ville qu’au XII° siècle (Moyen Age). Cette période voit l’explosion de l’art Roman dont on peut encore observer les édifices sur le canton : églises de Gravières et de Naves (bâties à la fin du XI° siècle) ainsi que les églises de Chambonas et Thines, la chapelle de la Commanderie de Jalès


Du XIV° au XIX°, Le Pays des Vans connaît alternativement des périodes difficiles (guerres, épidémie, récession) et des temps fastes et prospères. Le début du XIX° siècle est marquant dans l’histoire du Pays des Vans car c’est à cette période que la région connaît un essor sans précédent grâce à la sériciculture, et de l’élevage du ver à soie devenus l’élément central de la culture sud-ardéchoise.

Après un ralentissement de l’activité économique et une légère baisse démographique, Le Pays des Vans retrouve son dynamisme et sa croissance grâce à l’expansion du tourisme qui s’amorce dès les années 1960 en complément avec l’arboriculture. Aujourd’hui agriculture (en grande partie le vignoble) et tourisme se complètent. Les visiteurs y apprécient en effet le climat agréable et ensoleillé, la variété des activités proposées (sportives ou culturelles) et la culture authentique et généreuse, qui transparaît dans le mode de vie local.

Chef lieu de canton, Les Vans est devenu un important centre touristique, commercial et ville-porte du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche en 2001. Il fait également partie de la zone périphérique du Parc National des Cévennes.

vieux les vans